Petit déjeuner – Comment gérer le retour d’un collaborateur en entreprise après maladie ?

Ce vendredi matin 19 mai 2017 s’est tenu le 3ème petit déjeuner de la diversité de l’année 2017 organisé par FACE Loire.

Comme à notre habitude, cet évènement s’est délocalisé hors des murs de la Maison de l’Emploi pour investir les locaux de l’un de nos adhérents, à savoir l’entreprise ERENET, spécialisée dans les systèmes informatiques et numériques.

C’est Roland Duverger, membre historique de l’association et co-gérant d’ERENET qui nous a sympathiquement accueilli pour ce petit déjeuner en toute convivialité.

La thématique a attiré quelques 30 personnes, chefs d’entreprises, responsables de services, salariés qui ont été confrontés à cette situation, ou qui souhaitaient appréhender les contours de ces situations de retour en entreprise après maladie.

En effet, un grave problème de santé peut induire ou pas un arrêt de travail. Dans tous les cas de figures le maintien ou le retour en entreprise n’est pas sans conséquence.

Dans le cas d’une reprise,

Entre impatience de reprendre et inquiétude des répercussions sur l’état de santé pour le collaborateur ….

Entre bienveillance et complexité de l’organisation du travail pour les responsables managériaux …

Au-delà de solutions toutes faites, il existe surtout des facteurs clés de réussite qui permettent soit de maintenir le salarié en poste, soit de gérer au mieux le retour : aménagement du temps de travail, temps partiel thérapeutique, aménagement technique du poste de travail …

De nombreux échanges ont notamment tournés autour de la conservation du lien entre le salarié et le manager lors de l’arrêt de travail. De nombreux exemples ont ainsi étayé la discussion, de solutions simples et efficaces accessibles par tous comme l’invitation du salarié aux évènements et à la vie de l’entreprise, à des exemples issus des pays nordiques privilégiant sous la base du volontariat des solutions de télétravail, de vidéoconférences voire de formation en lien avec une reconversion en interne pendant l’arrêt de travail.

Les mots clés restent sans nul doute la gestion au cas par cas et l’anticipation de la reprise du salarié.

Un grand merci à Fabienne Couvreur, directrice du Comité Loire de la Ligue contre le Cancer et à Lydie Wegiel conseillère Technique au SAMETH , à Claire et Pierre pour leur témoignages en tant que profession libérale et salarié.